La sûreté nucléaire

Pour GDF SUEZ, la sûreté nucléaire est un enjeu majeur. En 2010, la centrale de Doel a confirmé son haut niveau de performances en termes de sûreté nucléaire en passant avec succès l’audit OSART (Operational Safety Review Team) de l’AIEA (Agence Internationale de l’Énergie Atomique). L’audit de suivi réalisé début mars 2012 à la centrale de Doel a évalué positivement le niveau d’implémentation des recommandations et la réalisation des actions correctives. Les experts OSART ont souligné que la Sûreté Nucléaire des installations est l’une des priorités majeures du Groupe.

D’autres experts externes, notamment ceux de WANO (World Association of Nuclear Operators), ont reconnu les efforts fournis. Ceux-ci se traduisent par des améliorations très concrètes en termes de sûreté opérationnelle, grâce aux retours d’expérience, à la formation, aux processus de surveillance de la performance des systèmes, etc.

Toutes ces expertises externes viennent alimenter le processus d’amélioration continue mis en œuvre par GDF SUEZ dans l’optique de démontrer une nouvelle fois l’excellence opérationnelle du Groupe sur le plan de la Sûreté Nucléaire lors des prochains OSART Follow-up (à Doel en 2012) et WANO Review (à Tihange en 2011).

Storengy déploie une démarche «Cap Sécurité Projets» avec les entreprises extérieures

Dans le cadre des projets de rénovation et de développement des sites de stockage, Storengy a mis en place une démarche spécifique «Cap Sécurité Projets» avec les entreprises extérieures. Cette démarche vise à fédérer de manière pérenne et participative tous les acteurs qui interviennent sur les sites de stockage autour de la prévention et de la sécurité, et ainsi diminuer le nombre d’incidents et d’accidents.

La sécurité sur le site de stockage souterrain en aquifère de Cerville (54).

La branche Energie Services renforce la sécurité de plusieurs barrages en Polynésie française

Les barrages de MARAMA NUI en Polynésie française, et les installations de production d’électricité associées, gérés par des filiales dépendant de la Branche Energie Services, ont fait l’objet en 2010 de travaux de modernisation permettant de renforcer le niveau de sécurité des installations. Ces travaux se sont poursuivis en 2011.

Record de sécurité battu à la centrale de cogénération de Shotton au Royaume-Uni

Le 3 mars 2010, la centrale de cogénération de Shotton (210 MW), au nord du Pays de Galles, a franchi une étape importante : elle a célébré plus de 9 ans consécutifs sans arrêt ayant conduit à des pertes d’exploitation.
Par ailleurs, lors d’un audit de sécurité, la «Royal Society for the Prevention of Accidents» (“RSPoA”) a attribué la note 5 à la centrale, qui est la note maximale. La centrale a également été primée par la RSPoA : c’est la 6e fois qu’elle obtient le «Gold Award» grâce à son haut niveau de performance en matière de sécurité.

Un nouveau passeport sécurité pour la centrale électrique Roselectra en Italie

En 2010, la centrale électrique Roselectra en Toscane (435 MW) a fait l’objet d’une révision générale renforcée permettant d’accroître encore le niveau de sécurité des installations. Cette opération s’est déroulée sur deux mois, impliquant 51 sous-traitants différents et employant 231 collaborateurs.

La sécurité sur la plate-forme de Gjøa

La sécurité est une préoccupation quotidienne sur la plate-forme de Gjøa, en mer du Nord. Pour pouvoir y travailler, les collaborateurs doivent suivre la formation BOSIET, formation à la survie en mer offshore. La plate-forme est équipée des installations de sécurité pour prévenir de tout accident et des exercices sont organisés toutes les semaines pour tester la réactivité de l'équipe.